Qu’est-ce donc le concept d’ikigai ?

Ikigai (生き甲斐) est un concept japonais qui signifie « joie de vivre » et « raison d’être » 

Littéralement, “iki” signifie “vie” et “gaï” veut dire “qui vaut la peine”.

Si on applique le principe de ikigai, on vit une vie dans laquelle on se sent totalement aligné et en phase dans absolument tous les domaines de notre vie aussi bien professionnels que personnels.

Notre ikigai peut être amené à changer selon nos expériences et notre âge. Et c’est tant mieux, car notre existence est faite de changement.

Selon un dicton oriental : « La vie est un changement permanent et la seule chose qui ne change pas, c’est que tout change tout le temps ! »

Ce qui nous fait nous lever le matin à 20 ans en sifflotant n’est pas nécessairement ce qui nous fait nous lever à 40 ans ou à 60 ans.

Ikigai est l’outil qui vous permet de nous trouver réellement. En fait, c’est une excellente manière d’aborder les choses et d’identifier sa raison de vivre.

N’ayons pas peur de le dire !

Il y a donc autant d’ikigai que d’individus. Tout le monde a un ikiagai. Mais pas tout le monde ne le trouve. Pourtant le trouver est assez simple en fin de compte si l’on se pose les bonnes questions.

L’ikigai nous donne de la joie de vivre, ajoute du fun dans nos vies et prolonge même nos espérances de vie. 

Selon le Word Economic Forum, il existe dans le monde, 5 zones, celles que l’on nomme les zones bleues :

C’est-à-dire une région où l’on compte un très grand nombre de centenaires.

  1. Okinawa au Japon
  2. Sardaigne en Italie
  3. Loma Linda en Californie
  4. Péninsule de Nicoya au Costa Rica
  5. Icarie en Grèce

EH OUI, être Number One d’un tel classement, c’est incroyable ! 

Et là, ce ne sont pas les centenaires de la région d’Okinawa au Japon qui le contrediront. C’est dans cet archipel d’iles japonaises que l’on compte le grand nombre de centenaires au kilomètre carré. Quand on leur pose la question du secret de leur longévité, les Okinawaïens répondent qu’ils prennent garde à vivre en phase avec leur ikigai.

En effet, on constate chez cette population, moins de maladies chroniques, moins d’inflammation des articulations, moins de démence etc…

Serait-ce à cause des shikuwasa du Japon, le fameux citron d’Okinawa avec son fort pouvoir anti-oxydant donc antivieillissement ?

Serait-ce dû à Ichariba, expression qui « signifie traite les autres comme s’ils étaient tes frères, même si c’est la première fois que tu les vois ».

Déjà tous petits, on apprend aux personnes, Yuimaaru, c’est-à-dire de travailler en équipe.

Serait-ce dû à leur alimentation qui contient moins de radicaux libres ou grâce au thé ou bien encore que de ne remplir son estomac qu’à hara hachi bu c’est dire ne pas manger jusqu’à satiété mais seulement à 80%. 

Comment pourrait-on définir l’ikigai ?

L’ikigaï serait la jonction et l’équilibre entre ces quatre éléments :

  • ce que j’aime faire
  • ce dont le monde a besoin
  • ce pour quoi je peux être payé
  • ce dans quoi je suis doué

Comment l’ikigaï peut-il m’apporter de la clarte dans ma  vie professionnelle?

L’ikigaï : c’est une véritable démarche d’introspection qui permet d’explorer plusieurs facettes de ma relation au monde et me permet d’identifier ce qui me motive et me fait sentir plus vivant, heureux et accompli.

Quand vous avez trouvé votre ikigai, vous vous sentez là où vous devez être. Cela permet de trouver du sens à ce que l’on fait au quotidien.

A 15 ans :

Cela vous permet de choisir la bonne orientation professionnelle, il n’est jamais très tôt pour se trouver. Il est loin d’être évident de savoir ce que l’on souhaite faire à un si jeune âge pour beaucoup de jeunes gens. Savoir qu’il existe une approche comme l’ikigaï qui nous permet de savoir ce qui nous convient est très appréciable.

A 40 ans :

Souvent, à la quarantaine, c’est une période de bilan et de remise en question pour beaucoup de domaines. En se basant sur l’Ikigai, cela vous peut être un excellent outil pour enfin trouver la reconversion professionnelle qui vous est parfaitement adaptée.

A 60 ans :

Il n’est jamais trop tard pour se trouver. D’ailleurs au Japon, il n’a pas réellement de notion de retraite car travailler et être au service de notre communauté est une noble tâche qui ne cesse jamais même après la retraite telle que l’on peut la concevoir dans le monde occidental.

Il convient de noter que l’ikigaï ne s’applique pas uniquement à la vie professionnelle, mais à tous les domaines notre vie. Trouver aussi son ikigai, c’est avoir de belles relations avec les autres, apporter de la valeur ajoutée à sa vie en ayant des interactions harmonieuses avec les autres. Tout ce programme vous fait envie ?! dans le prochain chapitre nous allons découvrir un outil pour trouver notre ikigai : le diagramme de Venn.

Le diagramme de Venn pour nous aider à trouver notre ikigai

Résultat de recherche d'images pour "diagramme de venn"

Le célèbre diagramme de Venn te montre toutes les connexions de différents ensembles pour étudier les interactions de différents éléments qui sont liés entre eux et avoir une lecture plus claire de leur connexion dans le système

Revenons un instant à ce diagramme que l’on va bien-sûr compléter avec sérieux et sourire. Pas de pression, nous sommes en quête sereine de ce qui est fait pour nous. Si nous restons sereins, on va vraiment ressentir ce qui nous fait vibrer sans interférences. 

L’intersection de ces quatre éléments principaux permet de définir quatre autres sous-systèmes qui nous guident tout au long de notre vie :

  • Mission : entre ce que l’on aime et ce dont le monde a besoin 
  • Vocation : entre ce dont le monde a besoin et ce pourquoi on peut se faire payer
  • Profession : entre ce pourquoi on peut se faire payer et ce à quoi on est bon
  • Passion : entre ce que l’on aime faire et ce à quoi on est bon

Et en les croisant encore, quatre autres petites zones, encore plus petites et proches du centre mais qui ont leur importance dans la recherche de notre ikigai et, nous fournissent d’autres clés pour déterminer nous trouver :

  • entre passion et profession : satisfaction mais risque de sentiment d’inutilité
  • entre passion et mission : sympa et plein de sens, mais pas d’argent
  • entre profession et vocation : confort, mais risque de sentiment de vide
  • entre mission et vocation : excitation et complaisance, mais sentiment d’incertitude

Au centre de tout cela, se trouve notre Ikigai, notre raison d’être.

Trouver votre Ikigai, implique donc de faire un travail sur vous, de bien vous connaître et faire un travail d’introspection. Parfois, on est surpris car on pensait peut-être à une compétence extraordinaire, en fin de compte, on se rend compte que c’est une chose très simple mais tellement puissante qu’elle vous donne des ailes.

Et si vous ne le trouvez pas tout de suite, pas grave, on le trouve toujours. Ce n’est pas de faire la course l’important est de se trouver, de trouver sa raison d’être afin de vivre en cohérence avec notre mission de vie.

LES PIEGES QUI NE VOUS ÉLOIGNENT DE VOTRE VOIE!

L’avis des parents, de votre entourage, de votre milieu. Leurs rêves ou leurs aspirations ne sont pas les vôtres. On a envie de faire plaisir aux autres ou bien de coller à ‘image que les autres ont de nous. Le hic, c’est que cette image est parfois aux antipodes de ce que nous sommes réellement ou de comment les autres nous perçoivent.

Parfois, on a l’impression que les autres savent mieux que nous ou bien sont plus objectifs vis-à-vis de nous. Cela peut parfois être vrai mais la plupart du temps ce n’est pas exact. Le décalage peut venir du fait que l’on n’ose pas être soi-même par peur de décevoir ou pire encore d’être rejeté.

Attention aussi, aux professions qui nous semblent prestigieuses et qui bénéficient d’une certaine aura vu de l’extérieur mais qui, en vrai, ne sont pas en phase avec nos aspirations profondes ? Exercer un métier qui fait rêver peut-être gratifiant mais cela peut aussi nous vider de notre énergie si ce métier ne correspond à nos aspirations profondes. Tout le monde dit tu en as de la chance de faire ce que tu fais mais pour toi, au fonds ce n’est pas ça…

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin et approfondir leur Ikigai et le secret japonais d’une vie longue et heureuse, voici un petit horizon des 3 livres qui peuvent vous guider dans cette démarche.

NB : Il s’agit de liens affiliés mais pour vous cela ne change en aucun cas le prix que vous payez. C’est-à-dire que si vous effectuez votre achat en passant par mon lien, je toucherai une petite commission. Que vous choisissiez ou non mon lien, je vous souhaite une bonne lecture de ces ouvrages qui vont vous guider vers votre Ikigai.

le livre d’Hector Garcia et Francesc Miralles 

Fleuve éditions , 2017, 16,50 euros

Cet ouvrage nous livre les dix règles à appliquer pour trouver votre ikigai :

  1. Restez actif et ne vous arrêtez jamais
  2. Adopter un rythme de vie plus lent et mettez de côté les urgences
  3. Ne mangez que jusqu’à ce que vous soyez rassasié à 80%
  4. Soyez bien entouré par de bons et de vrais amis
  5. Faites un exercice doux tous les jours 
  6. Souriez et reconnaissez les gens autour de vous
  7. Reconnectez-vous avec la nature
  8. Soyez reconnaissant à tout ce qui illumine notre journée et nous fait nous sentir vivants.
  9. Vivez dans le moment
  10. Et… Suivez votre Ikigai

Le petit livre de l’ikigaï de Ken Mogi, Mazarine, 2018, 218 pages, 16 euros.

Le petit livre de l'Ikigaï: La méthode japonaise pour trouver un sens à sa vie

Grace à ce livre, vous allez trouver une excellente raison de vous lever le matin

Qui mieux qu’un neuroscientifique et auteur à succès japonais, pour nous accompagner à découvrir les secrets de cette philosophie japonaise.

Dans cet ouvrage, on découvre cet art de vivre à la japonaise. Il y est question de sérénité, de quête de soi, de compréhension, de paix intérieure.
Ikigai repose sur cinq fondements : commencer petit, se libérer soi-même, harmonie et durabilité, la joie des petites choses, être ici et maintenant.
ces 5 fondements nous aide à y voir plus clair pour avancer dans la vie et surmonter les obstacles.

Mon cahier Ikigai par Anne-Sophie BRIANCEAU Broché EUR 7,90

Ce cahier de 96 pages vous accompagne d’une manière ludique à trouver votre raison d’être en vous proposant une approche simple pour bien comprendre le concept avec des exercices simples et rigolos. Les jolies illustrations rendent la lecture de ce livre très agréable.

Voici 10 questions à vous poser pour trouver votre Ikigai

  • Prenez le temps de réfléchir à ce qui est vraiment important pour vous.
  • Que feriez-vous si vous n’aviez aucune contrainte ?
  • Quelles sont les causes qui vous tiennent à cœur ?
  • Qu’est-ce qui vous fait vous sentir vivant ?
  • Comment aimeriez-vous passer vos journées ?
  • S’il vous restait une seule année à vivre et que vous pourriez exercer n’importe quel métier, que feriez-vous ?
  • Enfant, quel métier rêviez-vous de faire ?
  • Quelles sont vos compétences ?
  • Que disent vos amis de vous ?

10 Astuces pour trouver votre ikigai plus facilement

  • Listez vos qualités
  • Remplissez aussi les diagrammes pour y voir plus clair
  • Visitez des salons professionnels
  • Lisez beaucoup
  • Assister à des conférences
  • Elargissez votre réseau
  • Discutez avec des personnes qui ont un autre point de vu
  • Visiter des musées
  • Donner libre cours à votre créativité 
  • Donnez-vous du temps

10 choses que vous apportera votre ikigai

Se transcender dans les choses dans lesquelles on excelle

Avoir la confiance en soi

Apprécier les petits plaisirs de la vie

Donner son sens à sa vie

Se lever chaque matin en ayant la pêche et le sourire

Cultiver des rapports humains harmonieux

Bien se connaitre

Avoir une bonne hygiène de vie

Sentiment d’utilité

Vivre de tes talents

En conclusion, voici les règles d’or de l’Ikigai

Sortir De sa zone de confort

Avoir l’envie d’apprendre à tout âge

Avoir de la gratitude

S’entourer d’amis sincères

Manger sainement

Rester actif tout au long de sa vie

Tenir un journal

Occuper un travail ou faire une activité qui nous fait vibrer

En résumé, on a vu que L’Ikigai trouve sa source d’un mot japonais qui ne peut être traduit littéralement. Il est composé en fait de deux mots : « iki » qui signifie la vie, la gaieté, le vivant, et « gai » qui signifie « ce qui a de la valeur ». Ces deux mots associés forment ce qu’on l’on pourrait nommer notre « raison de vivre ». IKigai est une sorte de bilan de compétences à la méthode japonaise, peu importe votre âge, votre expérience, l’Ikigai a pour but de vous aider à avoir une vie pleine de sens, en alliant vos compétences professionnelles et vos passions. On murmure que cette méthode serait également une des clés de la longévité des Japonais. Raison de plus pour s’y pencher, car s’il existe une méthode pour vivre heureux et plus longtemps « j’achète » !!!

Aujourd’hui, on ne peut plus se contenter de travailler uniquement pour gagner sa vie, il y a tellement de possibilités qu’il devient hautement important de donner du sens à ce que l’on fait.

Apporter notre pierre à l’édifice se lever chaque matin en étant impatient de pouvoir remplir notre journée de ce que l’on a de meilleur à offrir au monde. On n’a plus envie de se sentir tel un hamster dans sa cage. On veut la vie, la vraie vie pas seulement celle d’Auchan ou d’une autre marque, on veut vivre et vibrer.

D’où le véritable intérêt de trouver son ikigai, on n’a plus l’impression de prendre son temps et on ne voit pas son temps passer. Rien de pire que de ne pas se sentir à sa place à un moment donné – c’est-à-dire tous les jours.

On veut la joie de vivre à faire des tâches qui nous nourrissent et nous permettent à notre petite échelle de contribuer à un monde meilleur. Et d’être payé pour cela car tout travail mérite un salaire.

Faites-vous partie des heureux qui ont eu la chance de trouver leur raison d’être ?

Si vous le cherchez, où en êtes-vous avec votre cheminement ? 

Dis-nous dans les commentaires si le diagramme t’a aidé à trouver ton ikigai et partages-nous ton retour sur ikigai.